Exposition

Morphogenesis

Carina Shoshtary + Attai Chen

L’exposition Morphogenesis présente des oeuvres sélectionnées parmi différentes séries réalisées par Attai Chen et Carina Shoshtary et constitue une invitation à observer la « genèse des formes ».
Hormis une commune inspiration puisée dans la nature et le spectacle de la vie, ces deux artistes partagent l’utilisation pragmatique de matériaux ayant déjà une ou plusieurs vies, au premier rang desquels se placent le papier pour Attai Chen et les graffitis pour Carina Shoshtary.
Rien de très original a priori pour ce qui concerne le papier, puisqu’il s’agit là d’un matériau fréquemment utilisé par le bijou contemporain, mais c’est sans compter sur le traitement sculptural dont il fait l’objet dans les oeuvres d’Attai Chen. Quant aux graffitis formés d’innombrables strates de peinture et prélevés sur un mur, ils constituent un matériau novateur plutôt inhabituel qui permet à Carina Shoshtary d’exprimer son amour pour les couleurs et les textures. Chacun à sa façon parvient ainsi à transmettre à son matériau de prédilection des qualités plastiques, expressives et métaphoriques exceptionnelles qui contrastent avec ses propriétés strictement décoratives.
On pourrait voir dans cet attrait commun pour les surfaces planes et la peinture une lointaine réminiscence de leur vocation précoce pour l’art et le dessin, puisque tous deux se destinaient à l’origine à l’étude de la peinture. Mais ce serait réduire leur démarche à une exploration purement formelle de la matière. Or rien de tel chez Attai Chen et Carina Shoshtary. Chez eux, au-delà de ses qualités plastiques intrinsèques, le matériau fait avant tout écho par sa modestie et sa pauvreté aux questionnements soulevés par les enjeux sociaux et environnementaux qui agitent leur conscience et le monde contemporain.
Pour autant, ici s’achèvent les rapprochements entre ces deux univers car chacun a su développer individuellement un propos aussi radical que singulier.

8 > 27 décembre 2018

Artistes invités